frères musulmans

Hassan Al-Banna, fondateur des frères musulmans

« Nous croyons que les doctrines et les enseignements de l’islam sont universels et gouvernent les affaires des hommes dans ce monde et dans le prochain. Ceux qui croient que ces doctrines et ces enseignements ne s’appliquent qu’aux questions spirituelles et au culte religieux sont dans l’erreur, car l’islam est à la fois… la religion et l’État, l’esprit et le travail, le Livre et le sabre (…).

Les Frères [musulmans] pensent, par-dessus tout, que les fondements et les sources de l’islam proviennent du livre d’Allah [le Coran] (qu’il soit béni et loué) et de la Sunna du Prophète (que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur lui) ; si la nation s’y fie, elle ne s’écartera pas de son chemin.

Les Frères musulmans croient également que l’islam, en tant que religion universelle, régit toutes les affaires humaines, s’applique à toutes les nations et à tous les peuples, en tous temps et en tous lieux (…).

C’est pourquoi l’islam a toujours pu tirer bénéfice de tous les systèmes et régimes qui ne contredisent pas ses lois et principes fondamentaux.

De nombreuses personnes demanderont : les Frères musulmans ont-ils l’intention d’utiliser la force pour parvenir à leurs fins ? Les Frères musulmans pensent-ils à une révolution générale contre l’ordre social et politique en Égypte ? (…).

Je réponds à ceux-là que les Frères musulmans n’utiliseront la force qu’en dernier recours, et après que la foi et l’unité auront été établies. [Mais] s’ils utilisent la force, ils le feront de manière honorable et franche et donneront des avertissements (…).

Un autre groupe de personnes dira : le programme des Frères musulmans prévoit-il la prise du gouvernement ? Les Frères musulmans ne veulent pas du pouvoir pour eux-mêmes ; s’ils parviennent à trouver une personne capable de porter ce fardeau et remplir les tâches de gouvernement en accord avec un programme fondé sur l’islam et le Coran, ils seront ses soldats, ses aides et ses soutiens. Mais s’ils ne trouvent pas un tel homme, alors la prise du pouvoir est dans leur programme et ils feront tout ce qui est possible pour faire tomber un gouvernement qui ne remplirait pas les commandements d’Allah (…).

Les Arabes sont le noyau des gardiens de l’islam (…) l’unité des Arabes est un pré-requis essentiel pour la restauration de la gloire de l’islam, le rétablissement de l’État musulman et sa consolidation. C’est pourquoi il est du devoir de chaque musulman de soutenir l’unité arabe et de travailler à son renouveau (…).

Il est vrai que l’islam est une foi religieuse, un culte rendu, mais il est aussi patriotique et nationaliste (…). En tant que tel, l’islam ne reconnaît donc pas de frontières géographiques ni de distinctions de nationalités ou de races, mais considère les musulmans comme membres d’une seule et même nation et la patrie de l’islam comme un seul et même territoire, quelle que puisse être son étendue et aussi loin que soient les pays qui le composent (…). Il devrait donc être évident que les Frères musulmans doivent respecter leur propre nationalisme, le nationalisme égyptien, qui constitue le fondement premier du renouveau qu’ils espèrent. Le soutien au nationalisme arabe vient après et constitue le deuxième maillon du mouvement de renouveau ; pour finir, ils veulent établir une ligue islamique, qui constituerait la meilleure structure pour une future patrie musulmane élargie. Précisons encore que les Frères désirent le bien de l’humanité tout entière et en appelant à l’unité, qui est l’objet et le but de l’islam. »

Hassan Al-Banna, De la doctrine des Frères musulmans [années 1940], cité par Gérard Chaliand, Arnaud blin, dans Histoire du terrorisme. De l’Antiquité à Al Qaida

 Sayyid Qutb

Les juifs ont commencé… et les croisés ont continué. Pendant longtemps, hélas, les juifs ont instillé leur poison dans le patrimoine islamique de façon insidieuse, qui n’a pu être dévoilée qu’après de longs siècles d’efforts. Ils ont tenté ainsi de remplacer le vrai par le faux dans tous les textes musulmans, à l’exception du Coran, dont la préservation est garantie par Dieu seul. Grâce soit rendue à Dieu et à Sa Grandeur suprême ! Ils se sont d’abord employés à vouloir dénaturer l’histoire islamique, ses grandes dates et ses principaux héros, pour y apporter la plus grande confusion. Puis, ils ont essayé de déformer le sens du hadith du Prophète, avant que Dieu n’eût envoyé ceux parmi ses hommes qui ont déployé le plus grand zèle pour codifier les récits de la Révélation orale et en extirper le faux, afin de réduire au maximum ce qui humainement ne peut être authentifié, sans l’ombre d’un doute. Enfin, ils se sont attaqués à l’exégèse du Coran, dont ils ont voulu falsifier la teneur. Ce fut l’un de leurs complots les plus dangereux. […]

Ils haïssent les autres et par conséquent subissent le châtiment dû à ceux qui vivent de haine et de rancœur. Cela les conduit à faire souffrir davantage encore leurs voisins, en suscitant conflits et guerres parmi eux, de manière à sortir toujours comme les seuls bénéficiaires. A travers ces guerres et ces désordres, les juifs et leur esprit destructeur entretiennent la haine des autres qui, à leur tour, les détestent… […]

Les juifs ont installé des hommes et des régimes à leur solde [dans les pays musulmans]. Des centaines, voire des milliers de personnes participent à ce vaste complot contre le monde islamique, en se faisant passer pour des orientalistes ou des étudiants orientalistes.[…] Des dizaines de « héros » ont ainsi été imposés à la société musulmane. Des « héros » inventés par les sionistes pour aider les ennemis de l’islam.

Sayyid Qutb, Ma’rakatuna ma’a al-Yahud, traduction originale, ln Zayn al-Abidin al-Rakabi, Al-Yahud AI-Yahud (« Les Juifs… Les Juifs»). Al-Dar al-Saudiyyah, Djedda,1970

 

Muhammed Mahdi Akef, guide des Frères Musulmans entre 2004 et 2010

Le but des Frères Musulmans est de créer un état islamique mondial. Nous, les musulmans, nous immigrons partout et il y aura encore un long chemin avant de prendre le contrôle de l’Europe.

 

Khairat el-Shater, Guide suprême adjoint des Frères – discours du 21 avril 2011 :

« Notre mission principale et globale est de renforcer la religion d’Allah sur Terre, de développer la Oumma et sa civilisation sur la base de l’islam, et d’amener le peuple à se soumettre à Allah sur Terre (…) Le rétablissement de l’islam dans sa conception englobante ; l’islamisation de la vie ; le règne de la religion d’Allah » … « La méthode des Frères pour réaliser cette mission globale nous a été enseignée : l’imam Al-Banna (qu’il repose en paix), par sa compréhension de la méthode du Prophète (PSL), a défini un certain nombre d’étapes et d’objectifs secondaires qui, une fois accomplis, aboutiront à la réalisation de cette mission globale. (…) Il faut commencer par construire l’individu musulman, la famille musulmane, la société musulmane, le gouvernement islamique, l’Etat islamique global (Califat) et le statut d’Ustathiya (supériorité ou éminence de la société islamique parmi les nations) de cet Etat. Alors la mission globale sera réalisée, à savoir la toute-puissance de la religion d’Allah. (…) Il s’agit d’un projet global connu sous le nom de Projet islamique » (Source : Khairat al-Shater on « The Nahda Project », cf traduction par le Hudson Institute, 10 avril 2012).

Suite : 2° guerre mondiale

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :