devchirmé

Et c’est pitié quand les Officiers du Seigneur font assembler cette enfance, après avoir vu le papier des Prêtres et ouï à serment pères et mères, et choisi ce qui est de plus fort et plus beau […]. Ce fut Sultan Selim, premier du nom, qui introduisit cette mauvaise et damnable ordonnance, à savoir que de trois en trois ans, l’on irait en chacune maison des susdits Chrétiens, aux provinces sujettes à lui, et que de cinq enfants l’on en prit un : mais souvent ils en prennent bien deux, voire trois de chacune maison malgré père et mère, et observent encore aujourd’hui ceci plus étroitement que jamais. Or, si les parents font le moindre refus qui soit, Dieu sait comme ils sont battus, meurtris, voire souventefois tués, tant grands et riches sont‑ils ; et ne laissent pourtant à lier, garrotter, et traîner après eux cette pauvre jeunesse,   la manière que pouvez contempler par cette présente figure, faite au vrai. »

A. Thevet, 1575, t. II, liv. XVIII, ft. 818.)

En 1836 :

Par décret royal, plusieurs enfants arméniens furent rassemblés d’Erzeroum, de Sébastia et d’autres villes dAnatolie et furent conduits à Constantinople pour des travaux forcés à Iblikhane et dans les chantiers navals du Sultan, pour tisser les voiles des bateaux et battre le fer rouge. On leur donnait le pain et les vêtements, mais pas d’argent ni de salaire. Et cet ordre est renouvelé année après année, et, de chaque ville, ils ramassent des centaines d’enfants arméniens, les privant de leurs parents et de leur patrie et durant cette marche [voyage] de trente jours, à pieds, nus ou en haillons, [ils] les conduisent à Constantinople. Plusieurs meurent sur la route, de froid et de misère, et plus tard, par la tyrannie de leur patron et d’autres se convertissent à l’islam, espérant obtenir leur liberté. Contre cette calamité satanique, aucun des chefs arméniens ne peut protester auprès du gouvernement.

Perperean patmut’iwn hayoc

histoire des arméniens 1772- 1860, constantinople, 1871 p 260-261

Suite : croisades

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :