les chrétiens

Les chrétiens sont des associateurs (polythéistes)

(19:88) Et ils ont dit : « Le tout miséricordieux s’est attribué un enfant! «
Vous avancez certes là une chose abominable! Peu s’en faut que les cieux ne s’entrouvrent à ces mots, que la terre ne se fende et que les montagnes ne s’écroulent, du fait qu’ils ont attribué un enfant au tout miséricordieux, alors qu’il ne convient nullement au tout miséricordieux d’avoir un enfant!

(9 :31) Ils ont pris leurs rabbins et leurs moines, ainsi que le Christ fils de Marie, comme Seigneurs en dehors d’Allah, alors qu’on ne leur a commandé que d’adorer un Dieu unique. Pas de divinité à part Lui! Gloire à Lui! Il est au-dessus de ce qu’ils [Lui] associent.

(3:64) Dis : « Ô gens du Livre, venez à une parole commune entre nous et vous : que nous n’adorions qu’Allah, sans rien Lui associer, et que nous ne prenions point les uns les autres pour seigneurs en dehors d’Allah ». Puis, s’ils tournent le dos, dites : « Soyez témoins que nous, nous sommes soumis ».

(17 :111) Et dis : « Louange à Allah qui ne S’est jamais attribué d’enfant, qui n’a point d’associé en la royauté et qui n’a jamais eu de protecteur de l’humiliation ». Et proclame hautement Sa grandeur

(4 :171) Ô gens du livre (chrétiens), n’exagérez pas dans votre religion, et ne dites d’Allah que la vérité. Le messie Jésus, fils de Marie, n’est qu’un messager d’Allah, sa parole qu’il envoya à Marie, et un souffle (de vie) venant de lui. Croyez donc en Allah et en ses messagers. Et ne dites pas « Trois ». Cessez! Ce sera meilleur pour vous. Allah n’est qu’un dieu unique. Il est trop glorieux pour avoir un enfant. C’est à lui qu’appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre et Allah suffit comme protecteur.

(5 : 116) (Rappelle-leur) le moment où Allah dira : « Ô Jésus, fils de Marie, est-ce toi qui as dit aux gens : « Prenez-moi, ainsi que ma mère, pour deux divinités en dehors d’Allah? » Il dira : « Gloire et pureté à toi! Il ne m’appartient pas de déclarer ce que je n’ai pas le droit de dire! Si je l’avais dit, tu l’aurais su, certes. Tu sais ce qu’il y a en moi, et je ne sais pas ce qu’il y a en toi. Tu es, en vérité, le grand connaisseur de tout ce qui est inconnu.

Les nazaréens, croyants en jésus le messie, mais non fils de dieu

2 : 62. Certes, ceux qui ont cru, ceux qui se sont judaïsés, les Nazaréens, et les Sabéens, quiconque d’entre eux a cru en Allah, au Jour dernier et accompli de bonnes œuvres, sera récompensé par son Seigneur; il n’éprouvera aucune crainte et il ne sera jamais affligé.

22 : 17. Certes, ceux qui ont cru, les Juifs, les Sabéens [ils adorateurs des étoiles], les nazaréens, les Mages et ceux qui donnent à Allah des associés, Allah tranchera entre eux le jour de Jugement, car Allah est certes témoin de toute chose.

(3 :110) Vous êtes la meilleure communauté qu’on ait fait surgir pour les hommes vous ordonnez le convenable, interdisez le blâmable et croyez à Allah. Si les gens du Livre croyaient, ce serait meilleur pour eux, il y en a qui ont la foi, mais la plupart d’entre eux sont des pervers.

(3:113) Mais ils ne sont pas tous pareils. Il est, parmi les gens du Livre, une communauté droite qui, aux heures de la nuit, récite les versets d’Allah en se prosternant.

(5 : 66) S’ils avaient appliqué la Thora et l’Évangile et ce qui est descendu sur eux de la part de leur Seigneur, ils auraient certainement joui de ce qui est au-dessus d’eux et de ce qui est sous leurs pieds. Il y a parmi eux un groupe qui agit avec droiture; mais pour beaucoup d’entre eux, comme est mauvais ce qu’ils font!

(7:159) Parmi le peuple de Moïse, il est une communauté qui guide (les autres) avec la vérité, et qui, par là, exerce la justice.

(16 :103) Et Nous savons parfaitement qu’ils disent : « Ce n’est qu’un être humain qui lui enseigne (le Coran) ». Or, la langue de celui auquel ils font allusion est étrangère [non arabe], et celle-ci est une langue arabe bien claire.

(25 : 5) Et ils disent : « Ce sont des contes d’anciens qu’il se fait écrire! On les lui dicte matin et soir!  »

(10:94) Et si tu es en doute sur ce que Nous avons fait descendre vers toi, interroge alors ceux qui lisent le Livre révélé avant toi. La vérité certes t’est venue de ton Seigneur : ne sois donc point de ceux qui doutent.

(9 : 100) Les tout premiers [croyants] parmi les émigrés et les Auxiliaires et ceux qui les ont suivis dans un beau comportement, Allah les agrée, et ils l’agréent. Il a préparé pour eux des Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, et ils y demeureront éternellement. Voilà l’énorme succès !

(9 :117) Allah a accueilli le repentir du Prophète, celui des Emigrés et des Auxiliaires qui l’ont suivi à un moment difficile, après que les coeurs d’un groupe d’entre eux étaient sur le point de dévier. Puis Il accueillit leur repentir car Il est Compatissant et Miséricordieux à leur égard

Aïcha la mère des Croyants a dit : ….

Khadidja l’accompagna chez Waraqa Ben Naufal son cousin paternel, qui s’était converti au Christianisme au temps de la djahiliya (ignorance préislamique). Ce dernier savait écrire l’hébreu et avait transcrit en cette langue, ce que Dieu avait permis de l’évangile. Waraqa était d’un âge avancé et avait perdu la vue. Khadidja lui dit : – Ô, mon cousin, écoute ce qu’a à te dire, le fils de ton frère. (Bukhari)

Abou Horaïra a dit : « Les gens du livre lisaient la Torah (le Pentateuque) en hébreu puis le traduisaient en arabe à l’attention des musulmans.  (Bukhari)

 Aïcha, l’épouse du Prophète, (raa) a dit : La Révélation se présenta d’abord au Prophète (paix et bénédiction de Dieu sur lui) sous forme de visions pieuses qu’il voyait pendant son sommeil. Toutes lui parurent avec une très vive clarté. Puis, il eut de l’inclination à la retraite. Il se retirait alors dans la caverne de Hirâ’, où il se livrait à la pratique d’actes d’adoration durant des nuits consécutives, avant qu’il ne rentre chez lui pour se munir de provisions de bouche. Il revenait ensuite vers Khadîja et prenait les provisions nécessaires pour une nouvelle retraite. Cela dura jusqu’à ce que la Vérité lui fut enfin révélée dans la caverne de Hirâ’. L’archange y vint alors lui dire : « Lis! ». – « Je ne suis point de ceux qui lisent », répondit-il. Le Prophète raconta cet événement en ces termes : L’archange me saisit aussitôt, me pressa contre lui au point de me faire perdre toute force, puis me lâcha enfin en répétant : « Lis! ». – « Je ne suis point de ceux qui lisent », répliquai-je encore. Cette scène se répéta à deux autres reprises. A la troisième fois, l’archange me dit : {Lis, au nom de ton Seigneur qui a créé, qui a créé l’homme d’une adhérence. Lis! Ton Seigneur est le Très Noble, qui a enseigné par la plume (le calame), a enseigné à l’homme ce qu’il ne savait pas}. Après avoir entendu ces versets, le Prophète (paix et bénédiction de Dieu sur lui), tremblant et palpitant, rentra chez son épouse Khadîja et s’écria : « Enveloppez-moi! Enveloppez-moi! ». On s’empressa de le couvrir jusqu’au moment où son effroi fut dissipé. Alors, s’adressant à Khadîja, il la mit au courant de ce qui s’était passé, puis il ajouta : « Ah! J’ai cru que j’en allais mourir! ». – « Au contraire, réjouis-toi!, répondit Khadîja, certes jamais Dieu ne te plongera dans l’ignominie; car tu maintiens tes liens de parenté, tu ne dis que la vérité, tu soutiens les faibles, tu donnes aux indigents, tu héberges les hôtes, et tu viens en aide aux éprouvés ». Ensuite Khadîja emmena Muhammad chez Waraqa Ibn Nawfal Ibn ‘Asad Ibn ‘Abd Al-‘Uzzâ Cet homme, qui était le cousin paternel de Khadîja, avait embrassé le christianisme aux temps antéislamiques. Il savait l’arabe par écrit, et avait traduit vers l’arabe des passages de l’Evangile autant que Dieu avait voulu. A cette époque, il était âgé et était devenu aveugle : « Ô mon cousin, lui dit Khadîja, écoute ce que va te dire le fils de ton frère ». – « Ô fils de mon frère!, répondit Waraqa Ibn Nawfal, de quoi s’agit-il? ». Le Prophète (paix et bénédiction de Dieu sur lui) lui raconta alors ce qu’il avait vu. « C’est l’archange, dit Waraqa Ibn Nawfal, que Dieu a envoyé autrefois à Moïse (Mûsa) (paix et bénédiction de Dieu sur lui). Plût à Dieu que je fusse jeune en ce moment! Ah! Comme je voudrais être encore vivant à l’époque où tes concitoyens te banniront! ».- « Ils m’exileront donc? », s’écria le prophète (paix et bénédiction de Dieu sur lui). – « Oui, reprit Waraqa Jamais un homme n’a apporté ce que tu apportes sans être persécuté! Si je vis encore en ce jour-là, je t’aiderai de toutes mes forces ». (Muslim 231)

l’imam Ismâ‘il Ibn Kathir raconte L’histoire du christianisme : Divergences, éloignement des enseignements du Prophète ‘Îssâ et établissement du dogme chrétien officiel :

Ibn ‘Abbâs –qu’Allah l’agrée– a ainsi dit : « Certains d’entre eux ont dit : « Il était parmi nous le serviteur et le Messager d’Allâh, et il fut élevé au ciel », d’autres ont dit : « Il est Allâh », tandis que d’autres affirmèrent : « Il est le fils d’Allâh ».

Les partisans de la première opinion sont ceux qui sont dans la juste voie, et les deux autres opinions constituent une mécréance manifeste, comme Il l’a dit (qu’Il soit exalté) : « les factions divergèrent entre elles, malheur donc à ceux qui n’ont pas cru au rassemblement d’un jour terrifiant ! » [Sourate 19, Verset 37]. »

Ils divergèrent également dans la transmission de l’Évangile (Al Injîl) en quatre versions, entre des ajouts et des diminutions, des changements et des altérations, puis, 300 ans après la mort du Messie (Al Masîh), eu lieu l’immense calamité et la grande épreuve…Les quatre cardinaux, les évêques, les prêtres, les abbés et les moines se divisèrent en plusieurs tendances autour de la nature du Messie. Ils se réunirent donc et sollicitèrent l’arbitrage de l’Empereur Constantin, le fondateur de Constantinople. Ceci constitua le premier synode. L’Empereur Constantin approuva l’opinion de la tendance qui avait le plus de partisans, ils furent appelés les melkites. Il réprima alors les autres tendances qui étaient opposées et les chassa.

Abdu Llâh Ibn Arius, qui soutenait la nature humaine et la fonction prophétique de ‘Îssâ – ‘aleyhi sallam-, fut persécuté et trouva refuge dans les montagnes et les déserts. Ses partisans bâtirent des monastères et des forteresses et y vécurent dans l’ascétisme, refusant de fréquenter les autres tendances.

Quant au melkites, ils bâtirent de grandes églises et ramenèrent des matériaux avec lesquels étaient bâtis les temples grecs afin de les utiliser dans leurs constructions. L’Empereur Constantin fit également construire la ville de Bethléem, à l’endroit où naquit le Messie, tandis que sa mère, Hélène, fit construire l’église de la résurrection sur l’emplacement de la tombe du crucifié, reconnaissant ainsi aux juifs qu’il s’agissait du Messie.

Mais tous sont dans la mécréance. Ils établirent des lois et des règles dont certaines sont contraires à la Torah. C’est ainsi qu’ils rendirent licites certaines choses pourtant mentionnées comme illicites dans la Torah, dont notamment la consommation du porc.

Aussi, ils prièrent en direction de l’Est alors que le Messie n’avait prié qu’en direction du rocher du temple de Jérusalem, comme le firent aussi les autres Prophètes après Mûssâ – ‘aleyhi sallam-. Le dernier des Prophètes, Muhammad –sallâ l-Lahû ‘aleyhi wa sallam-, avait

également prié en direction de Jérusalem durant 16 ou 17 mois, après son émigration à Médine, avant de se diriger ensuite vers la Ka‘bah qu’avait construite Ibrâhîm –‘aleyhi sallam.

Ils mirent également des icônes dans les églises alors qu’il n’y en avait pas auparavant, et établirent un dogme qu’ils apprenaient aux enfants, à leurs femmes et aux hommes parmi eux, qu’ils appellent la catéchèse, mais en vérité, tout cela ne constitue que mécréance et infamie. L’ensemble des partisans de la doctrine melkite et de la doctrine nestorienne, les auteurs du deuxième synode, ainsi que les partisans de la doctrine jacobite de Jacob El Brad‘ï, les auteurs du troisième synode, adoptent cette profession de foi tout en divergeant dans leurs interprétations.

Suite : les juifs

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :