La foi

Foi

De ces Paroles de Dieu : « Il n’y a pas de changement dans la religion de Dieu… » (Coran 30.30)

Selon Abou Horaïra, l’Envoyé de Dieu a dit : « Tout enfant à sa naissance est musulman. Ce sont ses père et mère qui l’entraînent à devenir un juif, un chrétien ou un mage. Il en est de même pour chaque animal qui engendre un être complet. En avez-vous, vous qui naissent mutilés ? Et Abou Horaïra de poursuivre : – La religion de Dieu est celle dans laquelle Dieu a créé les hommes. Il n’y aura pas de modification à la religion de Dieu, car elle est éternelle, immuable. »   (Bukhari)

 Le prophète a dit : « Les quatre formules les plus insignes sont celles-ci : – Soubhane Allah (Gloire à Dieu), El Hamdou Lillah (Dieu soit loué), La Ilaha illa Allah (Il n’y a de Dieu que Dieu) et Allahou Akbar (Dieu est le plus grand). »   (Bukhari)

 Ibn ‘Abbas a dit : « Le Prophète faisait la nuit l’invocation suivante : « Ô mon Dieu, à toi la Louange, tu es le seigneur de l’univers ; à toi la louange ; c’est toi qui diriges les cieux et la terre et ce qu’ils contiennent, à toi la louange ; tu es la lumière des cieux et de la terre ; ta parole est la vérité, tes promesses sont la vérité. Ta rencontre est une réalité, le paradis est une réalité, l’enfer est une réalité, la dernière heure est une réalité. Ô mon Dieu, c’est à toi que je me livre et en toi que je crois ; c’est sur toi que je compte, c’est vers toi que je reviens et c’est grâce à toi que je défends la vérité. Pardonne-moi mes fautes antérieures et à venir, celles que j’ai commises en secret et en public, car tu es mon Dieu et il n’y a aucune autre divinité en dehors de toi. »   (Bukhari)

 Une trace du péché originel des nazaréens

D’après Abou Hourayra (que Dieu l’agrée), le prophète (paix et bénédiction de Dieu sur lui) a dit : « Aucun enfant n’a été mis au monde sans avoir été, au moment de sa naissance, touché par le diable; (c’est pourquoi) il commence par crier à cause de cet attouchement dont il est l’objet de la part du diable. Mais, il n’y a eu d’exception que pour Marie et son fils ».  (Muslim 4363)

La prédestination

D’après Abou Hourayra (que Dieu l’agrée), l’envoyé de Dieu (paix et bénédiction de Dieu sur lui) a dit : « Nul ne sera sauvé (de l’enfer) grâce à ses oeuvres ». – « Même pas toi, ô envoyé de Dieu? », lui demanda-t-on. – « Même pas moi, répondit-il, à moins que Dieu ne m’accorde sa miséricorde. Mais, vous devez suivre quand même le droit chemin ». (Muslim 5036)

al Bayhaqi

La science de Dieu – exalté soit-Il – a précédé les choses avant leur existence. De même la science divine connaît ce qui adviendra de ces choses après leur venue à l’être ainsi que ce qui émanera d’elles. Il va de soi que la science divine embrasse l’homme et tout ce qui se produit dans son existence. Il existe d’innombrables preuves à ce sujet, tirées du Coran Munificent, notamment dans les versets suivants :

– « Dieu, sur toute chose, est omniscient. » (Coran, 9/115)

– « Dieu connaît parfaitement les secrets des coeurs. » (Coran, 31/23)

« Il a les clefs de l’inconnaissable qui ne sont connues que par Lui. Il sait ce qui est sur la terre ferme et dans la mer. Nulle feuille ne tombe qu’Il ne la sache. Il n’existe ni graine dans les ténèbres de la terre ni brin vert ni brin desséché qui ne soient consignés dans un écrit explicité. » (Coran, 6/59)

Quant à la responsabilité de l’homme quant à ses actes, il n’y a pas lieu de mentionner les preuves qui attestent ce principe et tout ce qui s’y rapporte car elles sont connues même par les gens du commun et des écoliers.

L’homme accomplit réellement ses actes et il possède une volonté réelle et non pas figurée. Mais sa volonté est créée par Dieu. Elle est donc la cause de la production de l’acte de l’homme. Or Dieu est le créateur de la cause et de son effet et le fait que l’homme agit avec sa volonté ne fait sortir son acte du cadre neural de la création des choses par Dieu. Ainsi, Les vaisseaux sont fabriqués de la main de l’homme. Mais Dieu en est leur créateur comme Il est le créateur de la main de l’homme et de sa volonté : Or le mystère du décret divin c’est que Dieu a égaré, a guidé, a rendu malheureux, a rendu heureux, a fait mourir, a fait vivre, etc. Parmi les manifestations de Sa volonté en l’homme et que malgré cela l’homme est responsable de ses actes autant qu’ils procèdent de lui par la médiation de Sa volonté et de Sa puissance.

al Bayhaqi La prédestination et le libre arbitre

Fin du monde

Selon Ibn ‘Omar, l’envoyé de Dieu a dit : « Lorsque quelqu’un meurt et est enterré, on lui présente matin et soir le lieu qu’il occupera. S’il est destiné au paradis, parmi les bienheureux du paradis ; s’il doit séjourner en enfer, parmi les réprouvés de l’enfer et on lui dira : – Voici ta demeure, lorsque Dieu te ressuscitera le jour de la résurrection. »   (Bukhari)

 Selon Abou Horaïra, le prophète a dit : « La dernière heure ne viendra pas avant que le fils de Marie ne descende parmi nous en qualité d’arbitre juste ; il détruira la croix, il mettra à mort le porc et éliminera la capitation (djizia). L’argent débordera alors au point où personne n’en voudra. »   (Bukhari)

Aboû Hanifa

L’apparition de l’Antéchrist, Gog et Magog, le levé du soleil du coté de l’occident, la descente de Jésus fils de Marie (sur lui le salut) du ciel et tous les signes du jour du jugement d’après les textes (hadiths) authentiques sont vrais et réels.

Aboû Hanifa – Al Fiqh al Akbar

Enfer

(11 :106) Ceux qui sont damnés seront dans le feu où ils ont des soupirs et des sanglots.
Pour y demeurer éternellement tant que dureront les cieux et la terre – à moins que ton seigneur décide autrement – car ton seigneur fait absolument tout ce qu’il veut

Les principes de la sunnah

Abou Hamid Al Ghazali explique dans Athar sur l’amour et la haine en Allah :

al-Ghazali a dit, en commentant le hadith « Le lien le plus fort de la foi est d’aimer pour Allah et de détester pour Allah » : « Pour cette raison, il est impératif qu’une personne ait des ennemis qu’il déteste pour Allah, juste comme elle a des amis et des frères qu’elle aime pour Allah. »

Abdullah Ibn ‘Umar a dit :

« Par Allah, si je jeûnais toute la journée (sans manger), priais toute la nuit sans dormir, dépensais toute ma richesse dans le Chemin d’Allah, mourrais le jour où je devais mourir, mais, n’avais aucun amour dans mon cœur pour ceux qui obéissent à Allah, et aucune haine dans mon cœur pour ceux qui désobéissent à Allah, rien de ceci ne me bénéficierait le moins du monde. »

Ahmed Ibn Hanbal Al Chibani dans Ousoûl as-Sunna

Toute innovation est égarement

Dans la sunna, il n’y a pas d’analogie ni de comparaison, elle n’a pas besoin de la raison et ne supporte pas les divergences. La sunna c’est suivre en laissant les tendances.

La sunna oblige : celui qui ne croit pas à une qualité et qu’il la laisse parce qu’il ne l’accepte pas alors celui là ne fait pas partie des gens de la sunna.

 Croire au destin qu’il soit bon ou mauvais, croire aux hadiths et à leur authenticité, ne pas dire pourquoi et comment, et pour celui qui n’arrive pas à comprendre un quelconque hadith qu’il se contente d’y croire et de s’y soumettre.

Ahmed Ibn Hanbal Al Chibani dans Ousoûl as-Sunna

Suite : le coran et la Mecque

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :