la kaaba

La kaaba et ses légendes

La maison sacrée, le temple de Jérusalem, a été détruit deux fois, en -587 puis en 70, son sanctuaire cubique a été reconstruit en 644 ; le dôme du rocher a  été construit vers 692, sur le rocher qui est à la fois celui du sacrifice d’Abraham et celui de l’ascension de Mahomet.

La kaaba, c’est un lieu de culte, vers lequel, on envoie une offrande qu’il fera parvenir (aux pauvres) de la kaaba (5 :95)

La première Maison qui a été édifiée pour les gens, c’est bien celle de Bakka (la Mecque) bénie et une bonne direction pour l’univers. ([1]) ( 3 :96)

Allah a institué la Kaaba, la Maison sacrée, comme un lieu de rassemblement pour les gens (5 :97)

Cette mention de la maison sacrée accolée à la kaaba (sous entendue de la Mecque) ([2]) est un ajout justifiant le remplacement, (à partir de 640) du temple de Jérusalem par celui de la Mecque pour la direction de la prière (la qibla)

Certes nous te voyons tourner le visage en tous sens dans le ciel. Nous te faisons donc orienter vers une direction qui te plaît. Tourne donc ton visage vers la maison sacrée. Où que vous soyez, tournez-y vos visages. (2 :144)

D’après les traditions musulmanes, il y a une kaaba éternelle dont une copie est descendue du ciel, c’est la première maison sacrée, la tente d’Adam après son expulsion du paradis, il l’a planté au mont Abu Qubays (près de la Mecque), et c’est là qu’est sa tombe. Abraham et son fils la reconstruisent à partir de ses ruines  (2 :127) et elle fut encore reconstruite dans la jeunesse de Mahomet.

Dans les temps de l’ignorance pré islamiques (jâhilîya), les qoréchites rendaient leur culte à al Lat, al Luzza, et al Mannat la femme (la lune) et les filles de leur dieu Houbal (Baal) dont ils avaient mis des statues dans la kaaba ([3]). D’ailleurs Tabari raconte que Mohamed a participé à ces rites : « Le prophète d’islam allait un mois par an à la Harâ pour le recueillement, selon la tradition Quoriche pendant l’ère de l’obscurantisme. Au cours de ce mois, il donnait à manger aux pauvres. Quand le mois était écoulé, il revenait à la Kaaba, et après avoir effectué une tournée de vénération autour de la Kaaba (qui était à cette époque-là la maison d’idoles), il rentrait chez lui ».

La tradition rappotre qu’en 632 Mahomet y est entré pour y détruire 360 idoles, puis il y a eu des images d’Abraham et d’Ismaël, qu’il a fait retirer.

Elle brule en 683 pendant une rébellion et est reconstruite en 684 par al Zubayr, sur un plan circulaire. Abd al malik la fait démolir et reconstruire, cubique, après 700.

En 1620, les inondations récurrentes l’emportent d’où une restauration massive (les gros blocs gris foncés que l’on voit aujourd’hui sous la tenture). Depuis, ses portes, à deux mètres au dessus du sol, la protègent des inondations [10].

La pierre noire a été donnée à Abraham par dieu et il en a fait la fondation de la kaaba en la plaçant à l’un de ses coins ou alors c’est Adam qui l’a ramené du paradis, ou alors c’est Allah qui l’a jeté sur la Mecque (un météorite !) et au déluge elle fut mise à l’abri dans le mont abu Qubays. Elle était blanche et a noirci en absorbant les péchés des fidèles ([4]). La Pierre Noire fut dérobée au Xe siècle par la secte des Qarmates, elle fut cependant récupérée par la suite. Vers 1800, lorsque les wahhabites, qui dirigent aujourd’hui l’Arabie Saoudite, reprirent la Mecque aux ottomans, ils saccagèrent la kaaba, foulèrent La Pierre Noire de leurs pieds et détruisirent le tombeau de Mahomet à Médine ainsi que les lieux saints  chiites de Kerbala commémorant la défaite et la mort d’Husayn, petit fils de Mahomet.

Le rite du petit pèlerinage consiste, à effectuer 7 tours (3 rapides et 4 lents) autour de la kaaba ([5]), à embrasser la pierre noire, comme Mahomet l’a fait. Celle-ci s’est brisée dans l’incendie de 683, et, cerclée d’argent, certains remarquent malicieusement que l’ensemble a la forme d’un sexe féminin, mais quelle était sa forme avant qu’elle ne se brise ? Après ces 7 circumambulations, il faut faire 7 aller et retour rapides entre les rochers As Safa et Al Marwah, qui rappellent Hagar cherchant de l’eau pour son fils Ismaël, avant qu’elle ne trouve la source zemzem, puis faire encore 7 tours de la kaaba et enfin boire de l’eau du puit de Zemzem ([6]).

La pierre noire dans son cercle d’argent

A propos de ce culte de la pierre,  Jean de Damas écrit (avant 749) : « Ils nous accusent aussi d’idolâtrie parce que nous nous prosternons devant la croix qu’ils ont en horreur. Nous leur disons alors : Pourquoi donc vous frottez-vous à cette pierre dans votre Kaba et aimez-vous la pierre au point de l’embrasser? Certains d’entre eux disent que c’est sur elle qu’Abraham s’est uni à Agar, d’autres qu’il y a attaché la chamelle au moment de sacrifier Isaac. Nous leur répondons : il y avait là, selon l’écriture, une montagne buissonneuse et des arbres ; Abraham en coupa pour l’holocauste et en chargea Isaac, et il laissa les ânes en arrière avec les serviteurs. Pourquoi alors ces stupidités ? A cet endroit, en effet, il n’y a pas de bois provenant d’une forêt, et les ânes n’y passent pas ([7]). Ils éprouvent alors de la honte ; ils disent cependant que c’est la pierre d’Abraham. Ensuite nous disons : Qu’elle soit d’Abraham, comme vous l’affirmez stupidement ! Vous n’avez pas honte de l’embrasser uniquement parce qu’Abraham s’est uni sur elle à une femme, ou parce qu’il y a attaché la chamelle, mais vous nous blâmez parce que nous nous prosternons devant la croix du Christ qui a ruiné la puissance des démons et les séductions du diable! On raconte d’ailleurs que cette pierre est la tête d’Aphrodite, devant laquelle ils se prosternaient et qu’ils appelaient Chabar. Et de nos jours encore, la trace d’une effigie apparaît à ceux qui observent minutieusement. »

Le grand pèlerinage consiste à visiter quelques lieux autour de la Mecque : marche puis campement à Mina ; marche vers Arafat (où l’arche de Noé s’est arretée), rite  devant le mont de la Miséricorde (où Mahomet a fait son prêche d’adieu, sorte de double du sermon sur la montagne de Jésus) ; marche rapide et campement à Muzadalifa, ramassage de 49 cailloux ; retour à Mina, 1ère lapidation du diable  ([8]) ; sacrifice et distribution générale, coupe des cheveux, 2ème et 3ème lapidation du diable ; 7 tours de la Kaaba ; 3 jours de détente à Mina ; 4ème lapidation du diable.

On visite aussi la crevasse du mont Hira, le lieu de la première révélation, et la grotte du mont Thawr ([9]) à l’opposé de Médine, refuge de Mahomet au cours de l’hégire vers Médine.

Suite : la Syrie


[1] En fait, Bakka (le val de Baka, val des larmes) à Jérusalem, est le terme de la « montée » vers  Jérusalem, par l’ouest, le lieu d’où l’on aperçoit le temple dévasté, objet des larmes des pieux pèlerins. Les commentateurs musulmans rajoutent évidement le nom de la Mecque entre parenthèses, mais les lettres arabes b et m sont nettement distinctes.

Heureux ceux qui placent en toi leur appui! Ils trouvent dans leur cœur des chemins tout tracés. Lorsqu’ils traversent la vallée de Baka, Ils la transforment en un lieu plein de sources, et la pluie la couvre aussi de bénédictions. Leur force augmente pendant la marche, Et ils se présentent devant Dieu à Sion. (psaumes 84 :6-8)

[2] Certaines traductions donnent anachroniquement : la mosquée sacrée, qui ne sera construite qu’après 638.

[3] Le ramadan se déroule au 9ème mois du calendrier lunaire, et on peut penser qu’il islamise le culte du 9ème mois de la grossesse de la déesse-mère Allat, dont la statue était dans la kaaba pre-islamiste. La fête de fin du Ramadan célébrerait alors l’accouchement de la déesse, à moins que le mot ne vienne de l’araméen ramad, les cendres, et rappelle donc le mercredi des cendres du carême chrétien.

[4] Le lévitique 26 :1 prescrit de ne pas révérer les pierres levées

[5]  Ce rite est manifestement la représentation de la révolution des planètes autour du soleil et rappelle Josué, menant la procession de l’arche autour de Jéricho (josué 6). C’est la spirale de vie du zodiac, qui se termine par le baiser du sexe de la déesse.

[6] Le puit zemzem d’Abraham avait été oublié, comblé, Abd al-Muttalib, le grand père de Mahomet le retrouva en creusant entre les deux idoles Asaf et Naila, situées près de la kaaba. Lors de la prise de la Mecque par Mahomet, il y jeta des dépouilles d’ennemis pour les priver d’eau. Pour accentuer ce lien avec Abraham, une tradition reprend l’épisode du sacrifice du fils d’Abraham et rapporte qu’Abd al-Muttalib, ayant promis un fils en sacrifice à Houbal qui l’avait aidé à retrouver la source Zamzam, le sort aurait tout d’abord désigné Abdallah, père de Mohamed. Sur les conseils d’une devineresse, on aurait proposé au dieu cent chameaux en échange. Après dix divinations, chacune suivie d’une augmentation du nombre des chameaux, Abdallah eut la vie sauve contre mille chameaux.

[7] Par cette remarque, Jean de Damas conteste donc déjà la localisation à la Mecque

[8] A 5 km de la Mecque, les trois stèles de Mina, récemment reconstruites sous forme de 3 murs, figurent le diable que les pèlerins lapident, en mémoire des 3 tentations que le diable fit à Abraham, à sa femme et à son fils pour tenter de faire échouer l’ordre donné par dieu à Abraham de sacrifier son fils.

[9] Taureau – Nanna/Sin, Le dieu sumérien de la lune est associé à la fertilité et au taureau, avec son symbole du croissant de lune tourné vers le haut, comme des cornes, celui qu’on retrouve sur les minarets. Les enfants de Nanna sont Ishtar (associée aux étoiles) et Utu (le soleil).

Les hébreux adorèrent le veau d’or, comme le raconte la 2ème sourate, la vache. Le jour de la grande prière, c’est le vendredi, le dernier jour de la semaine sumérienne, jour de venus, associé à la lune.Le cycle lunaire est  particulièrement important dans le culte sumérien.

[10} Voir la vidéo https://youtu.be/749ccarg9Gs

Publicités

2 réflexions sur “la kaaba

  1. bendjebbour 6 octobre 2013 à 1 h 45 min Reply

    Jean de Damas pourtant très intelligent n’avait pas compris que le saint coran est le livre qui confirme l’éxistance et la véracité des deux livres saints qui le précèdent, la thora et l’évangile. concernant la pierre noire de la Kaaba, sidna Omar ibn Khatab le compagnon du prophète des musulmans a parlé à la pierre et lui a dit  » tu ne me fais ni du bien et ni du mal, je t’embrasse car le prophète Mohamed (paix salut sur lui) je l’ai vu t’embrassé donc je le fais ». les pélerins de la mecque ne sont pas stupides comme le disaitJean de Damas, ils sont simplement rempli d’émotion en voyant la Kaaba , comme ils ne peuvent pas se réprésenter Dieu, la Kaaba quelque part représente dieu dans leur coeur et ils reproduisent les actes du prophète des musulmans.

    • houbal 11 octobre 2013 à 19 h 36 min Reply

      le coran ne confirme pas l’évangile, il le contredit dans tous ses points principaux concernant Jésus.

      l’évangile dit que :
      il n’y a qu’un seul dieu, créateur de tout
      dieu se manifeste de 3 façons : le père, le fils (Jésus) et le saint esprit
      Jésus est dieu
      Jésus est mort sur la croix
      Jésus a vaincu la mort et est ressuscité des morts
      Jésus a racheté les péchés du monde
      Jésus a annoncé la bonne nouvelle qui est que chacun a vocation à entrer dans le royaume de dieu

      le coran dit que tout cela est un blasphème, l’association, et que c’est le pire des crimes

      Quant a faire une action, comme embrasser la pierre noire « parceque Mohamed l’a fait »
      Jésus justement a montré que le respect d’un rite ne sert à rien, et que l’amour du prochain est ce qui mène à dieu
      le message de Jésus, le nouveau commandement, est qu’il faut voir dieu à travers son prochain, en quelque sorte, dieu, est en l’autre, dieu EST l’autre !
      ce message est complètement nouveau par rapport à ce qui était dans la thorah (l’ancien testament) et a été complètement « recouvert », dissimulé par le coran

      Mohamed a fait d’autres actions, rapportées par les traditions, actions qui aujourd’hui sont réprouvés par la morale commune, et punissables par la loi :
      épouser une fillette de 9 ans
      inciter à la lapidation d’une femme et d’un homme
      inciter au meurtre d’opposants, de prisonniers (juifs de médine, de kaibar, 9:123 et 8:12, 8:67 ….)
      et le coran contient de très nombreuses imprécations contre tous ceux qui ne sont pas musulmans.
      Je ne chercherai jamais à imiter ces actions, ni à suivre ces incitations
      et je continuerai à prier pour que ceux qui y succombent s’en repentent sincèrement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :