l’héritage d’Abraham

L’héritage d’Abraham et l’alliance avec dieu

Se réclamant d’Abraham, Moïse et Jésus, revendiquant la thora ([1]), et l’évangile, le coran vise à les préciser. Pour cela d’une part il invoque le droit d’ainesse d’Ismaël sur Isaac pour s’attribuer l’héritage judaïque d’Abraham, et d’autre part il nie la divinité, la mort et la résurrection de Issa (Jésus) ([2]) Ainsi, pour le coran, il n’y a qu’une religion : l’islam, et les prophètes en ont reçu la révélation sous forme d’un livre : Moïse a reçu la thora, David les psaumes, Jésus l’injil (l’évangile) ([3]), Mohamed enfin a reçu le coran, qui est la révélation parfaite, corrigeant les erreurs passées. Le coran explique que l’alliance de dieu avec Isaac, le deuxième fils d’Abraham, dégénéra en schisme entre juifs et chrétiens. Les juifs ont réservé la révélation aux seuls juifs, alors qu’Ismaël était le fils ainé d’Abraham,  ils ont refusé les prophètes et en particulier  Jésus, et ont nié son évangile. Les chrétiens ont falsifié l’évangile et ont dénaturés l’alliance en croyant en un fils de dieu, ils se sont révélés polythéistes ([5]).

Donc seule subsiste l’alliance primitive, pure, authentique avec Ismaël, le fils ainé qu’Abraham a eu avec Hagar, la servante de sa femme Sarah ([4]).

Khadafi, lors d’un voyage à Paris peut donc affirmer que : « L’erreur qui est commise aujourd’hui, c’est de penser que l’Islam, c’est la religion de Mohamed. Non : c’est celle de Jésus, de Moise et de Mohamed, le dernier des prophètes. Croire en Dieu, ses anges, ses prophètes, c’est ça l’Islam. Jésus n’a pas été envoyé à l’Europe, mais aux Fils d’Israël, pour corriger la loi de Moïse. Ils ont essayé de tuer Jésus, mais, comme le dit le Coran, ce n’est pas Jésus, c’est un autre qui a été crucifié. La croix que vous portez n’a aucun sens, comme vos prières n’ont aucun sens. » (Le Monde, 12/12/2007).

Suite ; Evolution du rôle du messie


[1] Injil, c’est l’annonciation en grec, qur’ôno, c’est lectionnaire en syriaque, récitation en araméen, c’est  quayran, qu’ran en arabe. La Torah est le nom sémitique signifiant enseignement, le nom grec a donné en français Pentateuque  et désigne une œuvre en cinq parties : Genèse, Exode, Lévitique, Nombres et Deutéronome, une partie écrite du temps du roi Josias (600 av JC) et le reste datant du retour de l’exil à Babylone, avec  le scribe Esdras (458 av JC). Chronologiquement, on trouve pour le nom de dieu : « Eloï », » Adonaï », « Yahvé » puis Jéhovah ». Pourtant, parfois, dans des versets du même livre, on trouve : Jéhovah et Yahvé.

[2] En devenant Issa, Jésus perd son étymologie de Yehosu’a (Yahweh sauve), et, ne pouvant être fils de dieu, tout en restant messie (3 :45), parole de dieu (4 :171), parole de vérité (19 :34 il est rabaissé à fils de Marie « Ô Marie, voilà qu’Allah t’annonce une parole de sa part : son nom sera « al-Masih » « Issa », fils de Marie » (3 :45).

[3] En fait, les psaumes ne sont pas des lois, ce ne sont que des chants liturgiques, et les évangiles ne sont pas révélés par dieu, mais ne sont que les récits des apôtres. Abraham aussi aurait reçu des « feuilles ».

[4] Les arabes descendent d’Ismaël et les juifs d’Isaac. Mais descendre d’Abraham n’est pas une garantie de salut a dit Jésus : Ne vous avisez pas de dire en vous-même: Nous avons pour père Abraham; car je vous le dis, des pierres que voici, Dieu peut susciter des enfants à Abraham (Matthieu 3, 8-9).

[5] Outre les proclamations lors de l’annonciation à Marie : Le Saint Esprit viendra sur toi, et la puissance du Très Haut te couvrira de son ombre. C’est pourquoi le saint enfant qui naîtra de toi sera appelé Fils de Dieu (luc 1 :35); à son baptême : Et le Saint Esprit descendit sur lui sous une forme corporelle, comme une colombe. Et une voix fit entendre du ciel ces paroles: Tu es mon Fils bien-aimé ; en toi j’ai mis toute mon affection (Marc 1 :11 et Luc 3 :22); à la transfiguration : Et de la nuée sortit une voix, qui dit: Celui-ci est mon Fils élu: écoutez-le! (Matthieu 17 :5, Marc 9 :7 et Luc 22 :42); les apôtres après la tempête : Ceux qui étaient dans la barque vinrent se prosterner devant Jésus, et dirent: Tu es véritablement le Fils de Dieu (Mat 14 :33).  Le diable lui-même le proclame en (Mt 4 :3,  Luc 4 :3, Marc 3 :11, Luc 4 :41, Mt 8 :29). Jésus se proclame lui-même dieu et fils de dieu  :Avant qu’Abraham fut, je suis (jean 8 :58)  en Jean 10 :22-38 ; Simon Pierre répondit: Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant.  Jésus, reprenant la parole, lui dit: Tu es heureux, Simon, fils de Jonas; car ce ne sont pas la chair et le sang qui t’ont révélé cela, mais c’est mon Père qui est dans les cieux (Mathieu 16 :17) ; et enfin lors de la passion en Jean  5 :18-47 et en réponse à Pilate : oui, tu l’as dit, je le suis  (Mt 26 :63, Marc 14 :61, Luc 22 :70). C’est d’ailleurs ce blasphème qui est  le motif de sa condamnation à mort par le sanhédrin. Les romains ne retiendront que « roi des juifs ».

La trinité (dieu créateur, dieu amour et dieu guide) est proclamée par Jésus en de multiples endroits où il parle du père et, après sa résurrection, de l’esprit : moi et le père, nous sommes un (jean 10 :30) ; qui me voit, voit le père (jean 14 :9) ; luc 10 :21 ; et très explicitement par Mathieu : baptisez-les au nom du père, du fils et du saint esprit (Mathieu 28 :19 ) et par saint Paul : Que la grâce du Seigneur Jésus-Christ, l’amour de Dieu et la communion de l’Esprit Saint soient avec vous tous (2ème corinthiens 13 :13).

Publicités

2 réflexions sur “l’héritage d’Abraham

  1. paul portia 19 mai 2016 à 11 h 27 min Reply

    ismael ou ishmael est le fils illégitime d’Abraham et de sa servante Agar.
    Dieu a béni ismael mais n’a pas conclu d’alliance avec ismael.

    Dieu a conclu Son alliance avec Abraham, Isaac et Jacob ( Israel ) d’ou est sorti notre Sauveur Jésus-Christ.Cette alliance est perpétuelle.

  2. TABIT Dihya 14 février 2017 à 1 h 22 min Reply

    Ne vous torturez pas l’esprit autant que ça ! il n’y a pas besoin de chercher des liens de parenté avec Abraham, il suffit de bien comprendre, comme l’explique Adonis dans le Livre, que l’Islam est mort avec Mahomet (Mohammad). Après lui ses cousins se sont disputés la succession (appelée Khalifa) jusqu’à s’entretuer les uns les autres (4 assassinats par arme blanche et un empoisonnement d’Abou Bakr). Le coran tel que vous pouvez le lire aujourd’hui n’a été bouclé qu’au IXème siècle, donc en pleines guerres intestines arabo-arabes et son contenu avec tout ce qu’il en a découlé n’est qu’un tas de ruses politiques. Donc, laissez Abraham tranquille ! De la part d’une vielle marocaine athée !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :