Jésus et Marie

Jésus et Marie (Issa et Myriam)

Le coran est en quelque sorte un évangile apocryphe, l’évangile des nazaréens et des arabes,  dont le message messianique est : « Soyez de la religion d’Abraham, soyez de ceux que le dieu unique omnipotent couvre de sa miséricorde et non de ceux qui recouvrent (les koufars) la révélation de Moïse et des prophètes et la mission de Jésus, le messie, qui vous a donné la terre entière en héritage et veut y établir son royaume grâce à vous ! » Ce message fut par la suite adapté par les successeurs du prophète.

La naissance de Jésus est rapportée en 19 :17-34  « Nous lui envoyâmes notre esprit (Gabriel), qui se présenta à elle sous la forme d’un homme parfait. Elle dit : « Je me réfugie contre toi auprès du tout miséricordieux. Si tu es pieux, [ne m’approche point]. Il dit : « Je suis en fait un messager de ton seigneur pour te faire don d’un fils pur ». Elle dit : « Comment aurais-je un fils, quand aucun homme ne m’a touchée, et je ne suis pas prostituée? ([1]) ». Il dit : « Ainsi sera-t-il! Cela m’est facile, a dit ton seigneur! Et nous ferons de lui un signe pour les gens, et une miséricorde de notre part. C’est une affaire déjà décidée ». Elle devient donc enceinte [de l’enfant], et elle se retira avec lui en un lieu éloigné. Puis les douleurs de l’enfantement l’amenèrent au tronc du palmier, et elle dit : « Malheur à moi! Que je fusse morte avant cet instant! Et que je fusse totalement oubliée! « . Alors, il [jésus] l’appela d’au-dessous d’elle, [lui disant : ] « Ne t’afflige pas, ton seigneur a placé à tes pieds une source. »

Ainsi le texte justifie la virginité de Marie [2] : Jésus, la source jaillissante, est un rappel de deux sources bibliques, celle qui, au désert, fut révélée à la 1ère Marie, la sœur de Moïse, et qui a abreuvé le peuple élu pendant la traversée du désert et celle qu’Hagar a trouvé pour abreuver Ismaël. Ismaël, Moïse, Jésus, c’est la série qui se conclue avec Mohamed.

Et la sourate continue : «  Secoue vers toi le tronc du palmier : il fera tomber sur toi des dattes fraîches et mûres ([3]). Mange donc et bois et que ton œil se réjouisse! Si tu vois quelqu’un d’entre les humains, dis [lui : ] « Assurément, j’ai voué un jeûne au tout miséricordieux : je ne parlerai donc aujourd’hui à aucun être humain ». Puis elle vint auprès des siens en le portant [le bébé]. Ils dirent : « Ô Marie, tu as fait une chose monstrueuse! Soeur de Haroun, ton père n’était pas un homme de mal et ta mère n’était pas une prostituée ». Elle fit alors un signe vers lui [le bébé]. Ils dirent : « Comment parlerions-nous à un bébé au berceau? ([4])  » Mais [le bébé] dit : « Je suis vraiment le serviteur d’Allah. Il m’a donné le livre et m’a désigné prophète. Où que je sois, Il m’a rendu béni; et il m’a recommandé, tant que je vivrai, la prière et la zakat (l’aumône) ; et la bonté envers ma mère. Il ne m’a fait ni violent ni malheureux. Et que la paix soit sur moi le jour où je naquis, le jour où je mourrai, et le jour où je serai ressuscité vivant ». Tel est Issa (Jésus), fils de Marie : parole de vérité, dont ils doutent ».

Et nous avons envoyé après eux (les prophètes) Jésus, fils de Marie, pour confirmer ce qu’il y avait dans la Thora avant lui. Et nous lui avons donné l’Évangile, où il y a guide et lumière, pour confirmer ce qu’il y avait dans la Thora avant lui, et un guide et une exhortation pour les pieux. (5 : 46)

Le coran affirme, en faisant une fausse citation, que, comme Moïse annonçait Jésus, Jésus annonce l’envoi non pas du saint esprit, mais d’un messager, bizarrement nommé Ahmad (et non Mohamed) Et quand Moïse dit à son peuple : « Ô mon peuple! Pourquoi me maltraitez-vous alors que vous savez que je suis vraiment le messager d’Allah [envoyé] à vous? » Puis quand ils dévièrent, Allah fit dévier leurs cœurs, car Allah ne guide pas les gens pervers. Et quand Jésus fils de Marie dit : « Ô Enfants d’Israël, je suis vraiment le messager d’Allah [envoyé] à vous, confirmateur de ce qui, dans la Thora, est antérieur à moi, et annonciateur d’un Messager à venir après moi, dont le nom sera « Ahmad« . Puis quand celui-ci vint à eux avec des preuves évidentes, ils dirent : « C’est là une magie manifeste ». (61 :6) ([5]). Jésus à aussi dit : Gardez-vous des faux prophètes. Ils viennent à vous en vêtements de brebis, mais au dedans ce sont des loups ravisseurs. Vous les reconnaîtrez à leurs fruits. (Mathieu 7 :15-20) et encore « l’heure vient où ceux qui vous tueront croiront rendre un culte à dieu » (jean 16:2). Ce verset n’était pas dans le coran du temps de Jean de Damas (mort en 749). Celui-ci connaissait parfaitement le coran, comme travaillant à la cour du calife, le verset est vraisemblablement la réponse à sa question : Quelle écriture annonce la venue de Mahomet ? Si le verset avait existé, il aurait certes mené son argumentation différemment, de même l’invention de l’épisode du voyage nocturne vient répondre à l’autre objection :

« Qui témoigne que dieu lui a donné une écriture, ou qui, parmi les prophètes, a annoncé qu’un tel prophète devait venir? Nous les mettons dans l’embarras quand nous leur disons : Moïse avait reçu la loi sur le Sinaï, à la vue de tout le peuple, quand dieu apparut dans la nuée, le feu, les ténèbres et la tempête ; et tous les prophètes, depuis Moïse, ont tour à tour annoncé que le Christ viendra, que le Christ est dieu et que le fils de dieu arrivera en prenant chair, sera crucifié, qu’il mourra et ressuscitera, et que c’est lui qui jugera les vivants et les morts. Et quand nous disons: Pourquoi votre prophète n’est-il pas venu de la même façon, avec d’autres pour lui porter témoignage, et pourquoi dieu, qui a donné la loi à Moïse aux yeux de tout le peuple, sur une montagne fumante, ne lui a-t-il pas transmis de même l’écriture dont vous parlez, en votre présence, pour asseoir votre certitude? Ils répondent que dieu fait ce qu’il veut. … Nous leur demandons à nouveau : Puisque lui-même vous a ordonné, dans votre écriture, de ne rien faire ou de ne rien recevoir sans témoins, pourquoi ne lui avez-vous pas demandé : toi le premier, prouve à l’aide de témoins que tu es prophète et que tu es envoyé de dieu; et quelle écriture témoigne en ta faveur. Honteux, ils gardent le silence. Avec raison nous leur disons : puisqu’il ne vous est pas permis d’épouser une femme, ni d’acheter ni d’acquérir sans témoins, et que vous n’admettez pas de posséder ne fût-ce que des ânes ou du bétail, sans un témoin, vous ne prenez donc femmes, biens, ânes et le reste que devant témoins; seules donc la foi et l’écriture vous les acceptez sans un témoin! Car celui qui vous a transmis cette écriture ne possède de garantie d’aucun côté, et on ne connaît personne qui ait témoigné en sa faveur par avance. Bien plus, il l’a reçue pendant son sommeil! »
Le coran contient de multiples références à des sources chrétiennes ou nazaréennes qui n’ont pas été suffisamment épurées par les rédacteurs, et qui sont en contradiction avec le reste du texte :

Il n’y aura personne, parmi les gens du Livre, qui n’aura pas foi en lui [Jésus] avant sa mort. Et au Jour de la Résurrection, il sera témoin contre eux. (4 :159)
Abu Hurairah a rapporté que : Le messager d’Allah a dit : par celui qui détient mon âme entre ses mains, le fils de Marie descendra bientôt parmi vous et il jugera l’humanité avec justice. Il brisera la croix et tuera le porc et il n’y aura plus de jizyah. (Sahih al Bukhari 4 :55 et Muslim 2 :58)
Mais qui peut donc juger les vivants et les morts, si ce n’est Dieu ?

Le coran semble souhaiter l’existence d’un fils de Dieu :
Dis : « Si le Tout Miséricordieux avait un enfant, alors je serais le premier à l’adorer »(43 :81).
Mais n’est-ce pas un blasphème, d’associer un fils à Dieu ?

Le coran affirme que jésus est le messie (3 :45, 4 :171,5 :72) mais aussi qu’il est la parole de Dieu (3 :45, 4 :171, 19 :34), par laquelle tout a été créé (6 :73, 16 :40), Mais alors, Jésus, créateur, est donc incréé, et Dieu lui-même. Et que Mohamed a-t-il a dire de plus que cette « parole de Dieu » qu’est Jésus ?

Le coran affirme que Jésus a été fortifié du Saint-Esprit, et qu’il apporte des preuves miraculeuses « par la permission de Dieu» (5 : 110 et 3 :49) ([6]). L’existence de l’esprit est attesté en 70 :4, 78 :38 et 97 :4. N’est-ce pas là une reconnaissance de la trinité ?

Suite : l’ascension de Mohamed


[1] Les juifs disaient que Jésus était le fils d’un soldat romain du nom de Pantera.

[2] Et celle [la vierge Marie] qui avait préservé sa chasteté! nous insufflâmes en elle un souffle (de vie) venant de nous et fîmes d’elle ainsi que de son fils, un signe [miracle] pour l’univers. (21 : 91)

[3] L’épisode du palmier qui se penche vient de l’évangile apocryphe du pseudo Mathieu 20,1.

[4] Je ne retrouve dans aucun évangile apocryphe Jésus bébé parlant à sa naissance, par contre ce sont les paroles de Jésus dans le pseudo Mathieu lors de la fuite en Egypte . L’épisode (3 :49 5 :111) où Jésus donne la vie à des oiseaux d’argile se trouve dans l’évangile arabe de l’enfance (26 :2).

[5] La 2ème partie du verset, concernant Jésus, fait pendant à la 1ère concernant Moïse et a visiblement été modifiée : « quand celui-ci vint » se réfère à Jésus, pas à Mahomet qui lui n’a jamais été accusé de magie : la partie concernant l’annonce d’Ahmad a été tout simplement ajoutée, de même que le verset 7. Ainsi dans toute la sourate il n’est question que de Moïse et de Jésus. D’ailleurs cette page manque dans les 4 manuscrits les plus anciens du coran du 8ème siècle. L’évangile de Jean annonce l’esprit saint, qu’il nomme aussi en grec Parakletos, consolateur (évangile Jean 14 :16, 14 :26, 15 :26 et 16 :7). Les commentateurs musulmans expliquent que le grec periclytos signifie glorieux, célèbre d’où loué et Ahmat(alors que le texte contient bien parakletos, consolateur, défenseur). Le doute n’est pas possible, contrairement à l’arabe, en grec les voyelles sont toujours précisées. D’après d’autres ce serait aussi le sens de Munhamana en syriaque. Mais alors pourquoi avoir transformé le texte et ajouté Ahmat dans la citation, le mot original paraklet suffisait, ou la traduction Munhamana ? Parceque  ce ne sont pas les bonnes racines, car pas les bonnes consonnes !

Le verset du deutéronome, qui est parfois utilisé dans ce sens, L’Éternel, ton Dieu, te suscitera du milieu de toi, d’entre tes frères, un prophète comme moi: vous l’écouterez!(deut 1 :15) est encore moins probant, d‘autant que les Actes des apôtres 3:10 le revendique déjà pour Jésus.

Mais pourquoi, si Jésus n’a été envoyé qu’aux juifs (43 :59) , comment sa mission pourrait-elle avoir été d’annoncer la venue d’un prophète arabe (61 :6), chargé de donner une révélation en arabe pour les arabes (41 :3-44) ?

[6] Et quand Allah dira : « Ô Jésus, fils de Marie, rappelle-toi Mon bienfait sur toi et sur ta mère quand Je te fortifiais du Saint-Esprit. Au berceau tu parlais aux gens, tout comme en ton âge mûr. Je t’enseignais le Livre, la Sagesse, la Thora et l’évangile! Tu fabriquais de l’argile comme une forme d’oiseau par Ma permission; puis tu soufflais dedans. Alors par Ma permission, elle devenait oiseau. Et tu guérissais par Ma permission, l’aveugle-né et le lépreux. Et par Ma permission, tu faisais revivre les morts. Je te protégeais contre les Enfants d’Israël pendant que tu leur apportais les preuves. Mais ceux d’entre eux qui ne croyaient pas dirent : « Ceci n’est que de la magie évidente » (5 : 110) (3 :49)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :