Pas d’amalgame

Pas d’amalgame, ce n’est pas ça l’islam

Le 20 novembre 2015, suite aux attentats de Paris (Bataclan, …) le CFCM a demandé de lire dans toutes les mosquées de France un texte « très net » contre les attentats et les assassinats :

Quiconque tuerait une personne non coupable d’un meurtre ou d’une corruption sur la terre, c’est comme s’il avait tué tous les hommes (3)

c’est très bien, mais il y a un hic : la citation du coran  est incomplètement tronquée, et elle dit l’inverse de ce qu’on prétend. Ce que le CFCM prétend condamner est en fait justifié par la partie tronquée, concernant ceux qui répandent la corruption sur la terre, autrement dit : le coran donne raison aux radicaux.

En effet, il faut lire le verset complet, non édulcoré par la takia, et il faut aussi lire la fin du raisonnement, dans le verset suivant : C’est pourquoi Nous avons prescrit pour les Enfants d’Israël que quiconque tuerait une personne non coupable d’un meurtre ou d’une corruption sur la terre, c’est comme s’il avait tué tous les hommes. Et quiconque lui fait don de la vie, c’est comme s’il faisait don de la vie à tous les hommes. En effet Nos messagers sont venus à eux avec les preuves. Et puis voilà, qu’en dépit de cela, beaucoup d’entre eux se mettent à commettre des excès sur la terre. (5 :32)

Voila donc pour la partie s’adressant aux croyants, et même plus exactement aux enfants d’Israël (il faudra d’ailleurs expliquer pourquoi ici le coran s’adresse aux enfants d’Israel et pas aux enfants d’Ismael ou d’Abraham ?  [5]) : ils ne doivent pas tuer des croyants.

Quant aux non croyants, exclus du premier verset, voici ce qu’en dit le verset suivant : La récompense de ceux qui font la guerre contre Allah et Son messager, et qui s’efforcent de semer la corruption sur la terre, c’est qu’ils soient tués, ou crucifiés, ou que soient coupées leur main et leur jambe opposées, ou qu’ils soient expulsés du pays. Ce sera pour eux l’ignominie ici-bas; et dans l’au-delà, il y aura pour eux un énorme châtiment. (5 :33)

Car en effet, qu’est-ce que « semer la corruption sur la terre » ? le coran explique en de multiples versets  que celui qui critique, met en doute, ou combat la religion de Mohamed est coupable de semer le désordre et la corruption. Celui qui doute, qui ne croit pas, sème donc la corruption, et est donc exclu de la première partie du raisonnement, et est pris en compte par la seconde, qui le voue à la mort, ainsi que le confirme ce verset exemplaire : Certes, ceux qui ne croient pas à nos versets, (le Coran) Nous les brûlerons bientôt dans le Feu. Chaque fois que leurs peaux auront été consumées, Nous leur donnerons d’autres peaux en échange afin qu’ils goûtent au châtiment. (4 : 56)

N’y a-t-il donc pas dans le coran de meilleur verset que celui-ci, extrait et faussé du talmud, pour illustrer la tolérance de l’islam ?

Il y a bien celui-ci : Quiconque tue intentionnellement un croyant, Sa rétribution alors sera l’Enfer, pour y demeurer éternellement. Allah l’a frappé de Sa colère, l’a maudit et lui a préparé un énorme châtiment (4 :93) mais il n’est pas rassurant pour les non croyants !

Dans la suite du manifeste, le CFCM évoque plusieurs niveaux de « jihad » (2) mais sans aucune référence au coran, qui lui, à de multiples reprises, ne parle que du jihad que le CFCM n’évoque que du bout des lèvres, celui contre les koufars :

2:190. Combattez dans le sentier d’Allah ceux qui vous combattent, et ne transgressez pas. Certes. Allah n’aime pas les transgresseurs!
Et tuez-les, où que vous les rencontriez; et chassez-les d’où ils vous ont chassés : l’association (1) est plus grave que le meurtre. Mais ne les combattez pas près de la Mosquée sacrée avant qu’ils ne vous y aient combattus. S’ils vous y combattent, tuez-les donc. Telle est la rétribution des mécréants.
S’ils cessent, Allah est, certes, Pardonneur et Miséricordieux.
Et combattez-les jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’association et que la religion soit entièrement à Allah seul. S’ils cessent, donc plus d’hostilités, sauf contre les injustes.

Curieuse idée donc de l’amour, de la tolérance et de la paix, curieuse « lumière ».

Lors des attentats de janvier, il y avait eu aussi une condamnation des assassinats, assortie d’un : mais … il faut reconnaître qu’ils l’avaient bien cherché, puisqu’ils ne respectaient pas le prophète et La religion, autrement dit « ils répandaient la corruption sur la terre ». et l’imam de Brest dans une de ses vidéos buzzante avait également averti que la musique n’était pas licite, que c’était une œuvre du shaitan et qu’ils allaient être transformés en singe et en porc [4], voila donc la justification pour les spectateurs assassinés du bataclan. Quant à ceux des terrasses de café, ils buvaient du vin, avec des femmes ! ,  alors, bien évidemment, la police des mœurs se devait de sévir, pour faire respecter la charia.

Sur quoi se basent nos belles âmes politico-médiatiques pour affirmer que ce n’est pas le vrai islam ? En tout cas c’est le vrai coran ! Mais l’ont-ils seulement lu ?

L’article « attentats sur la voie prophétique »  du magazine de l’Etat Islamique, N°8 et N°10 est une démonstration capitale. Il s’appuie sur de nombreuses références au coran, aux hadiths, à la vie du prophète, et aux commentaires des savants des différentes écoles de l’islam. C’est en quelque sorte une réponse très argumentée à ceux qui disent « ce n’est pas cela l’islam » et cela démontre la réalité de cette idéologie de conquête. Il n’y en a pas eu de réfutation par les « savants » autoproclamés de l’islam. (Voir dar-al-islam-8/ et dar-al-islam-10/)

[1] L’association, c’est la croyance à la trinité chrétienne. voir Clef de lecture du coran

[2] voir le jihad

[3] dans son manifeste pour un islam des lumières, Malek Chebel avait au moins fait l’effort de retirer complètement l’allusion à la « corruption sur la terre », ce qui rendait son discours plus cohérent, en transformant le coran. La veille du communiqué du CFCM, la mosquée de Lyon a également effectué cet effort, qui est une modification du coran, et donc un blasphème (ou un exemple de takia ?)

[4] et aucune autorité civile ou religieuse n’y a rien trouvé à redire jusqu’au 25 novembre

[5] c’est une citation faussée du Talmud. (Traité Sanhedrin, chapitre 5, Mishna 5 ):

(…) C’est pour cela que l’homme a été créé seul, pour t’apprendre que celui qui ôte la vie à un fils d’Israël, détruit un monde entier ; et celui qui sauve la vie d’un fils d’Israël, sauve un monde entier. (…)

on remarque que dans l’original talmudique, il n’y a pas d’exception concernant « ceux qui répandent la corruption sur la terre ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :